Les Nuits de la Pleine Lune – Lectures et conversations dans le Grand Est

“Ces nuits où le sommeil se trouve un peu altéré, qui sont faites pour la littérature et ceux qui aiment la dire à voix haute.”

Charles Tordjman

Tel un gros point final dans ciel du 19 décembre prochain, la douzième, et dernière pleine lune 2021, sera l’occasion pour nous de finir cette année en beauté, en littérature et lectures. Une grande épopée sera au centre de cette dernière soirée… là où créatures mythologiques, héros grecs, Déesses et des Dieux se confrontent, se confondent et s’immiscent dans l’aventure humaine.

L’helléniste, musicien et traducteur Emmanuel Lascoux nous chantera sa nouvelle traduction du grand récit qu’est L’Odyssée d’Homère, une version résolument moderne et “vocale”. À cette lecture s’ajoutera une voix, celle du comédien Jacques Bonnaffé, qui nous contera, à sa manière, les aventures épiques de notre héros.

L’Odyssée d’Homère

« Crac ! les haubans du mât, tiens, sectionnés d’un coup, par le vent, par la bourrasque, des
deux côtés. Bam ! le mât qui tombe à la renverse, tous les agrès qui dégringolent dans la cale,
ma parole ! Paf ! là, oui, à la proue du bateau, le pilote se le prend en pleine tête : crric ! ça lui
brise d’un seul coup tous les os du crâne à la fois. On croirait un plongeur, vous savez, qui se
laisse tomber du plat-bord. Fini pour lui : force et vie quittent ses os ! Et Zeus qui n’arrête pas
de tonner. Brraoum ! sa foudre touche le bateau… »
L’Odyssée, Homère, traduction du grec ancien par Emmanuel Lascoux, éditions P.O.L., 2021

Les invités

Emmanuel Lascoux propose une nouvelle « version » du texte grec d’Homère à partir de son travail original sur le grec ancien qu’il rythme, chante, et crie depuis plusieurs années. Il revendique de « jouer les langues anciennes » comme l’on joue de la musique. Plutôt qu’imiter le vers grec antique inimitable, ou dévider une prose inchantable, cette Odyssée propose à tous un texte à dire et à chanter. Renouant finalement avec les pratiques antiques du texte épique et du poème, dans un français très contemporain et d’une oralité retrouvée.

Jacques Bonnaffé, acteur et metteur en scène français né en 1958, fait ses armes au Conservatoire de Lille avant de monter sur les planches, notamment dans « Britannicus » de Racine. Au cinéma, il est révélé en 1984 dans « Prénom Carmen » de Jean-Luc Godard. Depuis son premier film, «Anthracite » d’Edouard Niermans, Jacques Bonnaffé privilégie le cinéma d’auteur. Ainsi, l’acteur a notamment travaillé avec Philippe Garrel, Jean-Charles Tacchella, Jacques Doillon et Alain Corneau. Parallèlement, il poursuit une riche carrière au théâtre et se consacre à des lectures publiques de poèmes et de textes.

Le programme

Les informations pratiques

Dimanche 19 décembre – Rendez-vous à 19h30
Musée Les Sources d’Hercule – 2, rue de la Porte Saint-Nicolas 54120 Deneuvre

Vente de livres par la librairie Entrée Livres de Verdun et séance de signature à l’issue de la rencontre.

Vente de livres et séance de signature à l’issue de la rencontre.
TOUT PUBLIC à partir de 12 ans, sur présentation d’un pass sanitaire
Prix libre, places limitées sur inscription au 06 71 82 73 57
ou par mail à transhumance54@gmail.com

Il est conseillé d’apporter des vêtements chauds

Une soirée organisée par :

Les Nuits de la Pleine Lune sont organisées par l’association Caranusca. En collaboration avec le metteur
en scène Charles Tordjman (Compagnie Fabbrica) et l’association Transhumance (Lunéville).

Merci à la communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat et à l’Equipe du Musée des sources d’Hercules pour leur accueil.