“La Fabrique Grand Est # 2” : Résidences d’artistes dans les collèges – novembre 2019 à juillet 2020

Après une première année d’expérimentation centrée sur l’éducation aux médias et à l’image, l’association Caranusca, en accord avec la Direction Régionale des Affaires culturelles Grand Est, les Rectorats de la Région académique Grand Est et les départements engagés, ont convenu de renouveler et d’élargir le dispositif “La Fabrique – Résidences Grand Est” à l’ensemble des départements.

Ainsi, à partir de mars 2020, 15 artistes prendront place au sein de 12 résidences, réparties dans les 10 départements de la région Grand Est.

Suivez chaque résidence à partir de mars 2020 sur notre page Facebook dédiée :


“La Fabrique Grand Est” : Résidences de journalisme dans les collèges – Mars à juillet 2019

En 2019, le dispositif d’éducation aux médias et à l’information “La Fabrique”, a impliqué de jeunes journalistes auprès de collégiens de la région Grand Est.
Trois jeunes journalistes sortis d’écoles du Grand Est : Marion Paquet, Nicolas Serve, Sébastien Leban, ainsi que deux journalistes radio (France Culture) : Raphaël Krafft & Arnaud Contreras, ont investis 6 collèges de l’Académie Nancy-Metz, répartis dans 4 départements (Moselle / Meurthe-et-Moselle / Vosges / Meuse).

Au regard de la situation géographique des quatre départements candidats pour accueillir les projets, les deux thématiques explorées ont été le transfrontalier (“vivre sur la frontière”) et la ruralité (“ici, ailleurs”). Sur ces thèmes, les reportages réalisés ont pris toutes les formes d’expression (écriture, photographie, film, numérique…), avec des temps de restitution (paysages sonores diffusés en Webradio, expositions, journaux, publications…) dans des lieux culturels présents sur le territoire (Fabrique autonome des acteurs à Bataville, médiathèque de Forbach…).

>> Vers l’album photo des résidences


“Partir, Revenir : La Haute-Marne à Vélo” – Avril/Mai 2018

Pendant plus d’un mois, Raphaël KRAFFT, journaliste indépendant, a sillonné les routes de Haute-Marne à bicyclette et recueillir les témoignages de ses habitants. Parce que sans pare-brise et à hauteur d’homme, le reporter suscite un autre rapport, une curiosité réciproque et laisse la place à un format de parole inédit et singulier.

Suivi par plusieurs classes d’écoles primaires, de collèges et de lycées du département – qu’il a rencontré en amont de son voyage pour des actions de sensibilisation aux médias – Raphaël a été le porte-micro de ces jeunes haut-marnais à la découverte ou la redécouverte de leur territoire.

>> Vers l’article de la Haute-Marne à vélo

>> Vers la page facebook de “La Haute-Marne à vélo”